Élevage

L’élevage, commencé en 2017, a vu ses premières naissances en juillet 2018. Les premiers alpagas sont arrivés d’Angleterre mais l’Europe n’est pas leur continent d’origine. Ils font partie de la famille des petits camélidés d’Amérique du Sud qui regroupe les lamas, les guanacos, les vigognes et les alpagas. Il y a 5000-6000 ans, la vigogne a été domestiquée par l’Homme, certainement dans un premier temps pour la viande. Ces animaux domestiqués ont connu une micro-évolution en s’adaptant aux conditions d’élevage pour devenir l’alpaga. Nous pouvons distinguer deux types d’alpagas: le huacaya et le suri.

Nichés dans des altitudes extrêmes, les alpagas ont développé une laine adaptée aux rigueurs climatiques, caractérisée par sa douceur et son pouvoir isolant. Dès lors, cet animal a été sélectionné peu à peu pour sa fibre, fine, douce et dense. Avec le temps est apparue une grande diversité de couleurs (16 couleurs officielles et plus de 200 teintes différentes).

Le lien entre l’alpaga et les populations indigènes n’était pas seulement utilitaire ; il était empreint de respect et de spiritualité, ces animaux étant considérés comme des dons précieux des dieux. Cette connexion profonde avec l’environnement andin a forgé le caractère unique de l’alpaga et la qualité exceptionnelle de sa fibre.

L’élevage ALPACA D’AVE est consacré uniquement aux huacayas.

La sélection des croisements entre les alpagas est effectuée avec une grande précision, en prenant en compte une dizaine de critères. Cette sélection minutieuse influence directement la qualité de la fibre des générations futures et demeure l’un des facteurs déterminants permettant d’offrir une fibre de haute qualité.

Chaque choix stratégique dans le processus de sélection contribue à l’amélioration constante de la qualité de la fibre, assurant ainsi des résultats exceptionnels pour les produits finaux, que ce soit pour les écheveaux ou la création de vêtements.

Concept